Recherche

Centre d’histoire des sociétés, des sciences et des conflits de Picardie

Recherche
53 vues

Colloque d’Amiens (15-16/11/2007)

Sous la direction de Marion Trévisi et Philippe Nivet. Organisé avec la collaboration  de l’Institut de stratégie comparée EPHE IV – Sorbonne (Paris).

Publié en 2010 par les éditions Economica (Paris). ISBN 978-2-7178-5951-5

Ces textes ne seront pas numérisés, puisque les Actes sont disponibles en vente. Ils sont consultables sur place.

Sommaire

  • Geneviève Hoffmann : Artémise
  • Nathalie Bernard : Reines et princesses au combat dans les Royaumes de Macédoine, d’Épire et d’illyrie, IVe-IIIe siècles avant notre ère
  • Julie Mazaleigue : Le rêve des amazones. La renaissance de la figure de l’amazone au XIXe siècle chez Johan Jacob Bachofen
  • Marie Houllemare : Une femme en guerre : l’iconographie de Judith
  • Sylvie Joye : La femme comme butin de guerre à la fin de l’Antiquité et au début du Moyen Âge
  • Xavier Hélary : Jeanne d’Arc
  • Aude Cirier : La femme espionne, originalité d’une figure de la guerre et du Renseignement au Moyen Âge. Étude du cas italien (XIIe-XIVe siècles)
  • Christelle Balouzat-Loubet : Négocier la paix : Mahaut
  • Gwendoline Hancke : Les femmes et la croisade contre le catharisme : actes de résistances ?
  • Nicolas Le Roux : Les « armes de mon sexe ». Solidarités nobiliaires et engagement féminin au temps des guerres de Religion
  • Stéphanie Gaudillat – Cautela : Viols et guerres au XVIe siècle, un état des lieux
  • Marion Trévisi : Les suiveuses de l’armée française de l’époque moderne jusqu’au début du XIXe siècle
  • Dominique Godineau et Amandine Hamon : Les femmes et la guerre pendant la Révolution française, entre faits et représentations
  • Marie-Claude Dinet-Lecomte : Les hospitalières face à la guerre, entre découragement et héroïsme (XVIIe-XIXe siècles)
  • Philippe Nivet : Les femmes dans la France occupé (1914-1918)
  • David Bellamy : Marie Masquelier, une jeune femme à Lille dans la Grande Guerre
  • Nadine-Josette Chaline : Les religieuses dans la Grande Guerre
  • Olivier Forcade : L’espionnage féminin ou un nouvel héroïsme au combat en 1914-1918
  • Manon Pignot : Mères et filles dans la Grande Guerre : les métamorphoses de la figure maternelle dans les expériences enfantines du conflit
  • Clémentine Vidal-Naquet : « Faire avec » la distance : la femme et son couple pendant la première guerre mondiale

Les cahiers de Fanjeaux

Recherche
82 vues

https://cahiersdefanjeaux.com/images/sceau.pngLes cahiers de Fanjeaux

Collection d’histoire religieuse du Languedoc

Les colloques de Fanjeaux sont nés en 1965 et ils se tiennent chaque année au mois de juillet sous l’égide de l’association : « Centre d’études historiques de Fanjeaux ».

Le siège des colloques, le Belvédère, se situe à Fanjeaux, ancien bourg fortifié d’origine romaine, à mi-chemin de Carcassonne et de Castelnaudary, en pays Lauragais.

Créés en 1965 sous l’égide de Marie-Humbert VICAIRE et Étienne DELARUELLE, les colloques de Fanjeaux sont organisés par le Centre d’Etudes chaque année au mois de Juillet.

L’Institut Catholique de Toulouse, les Universités de Montpellier III et de Toulouse-II accompagnent le Centre d’Études pour la publication des actes du colloque au sein de la collection des « Cahiers de Fanjeaux ».

Ils permettent à tout chercheur comme à tout curieux désirant des références sur les Institutions ecclésiastiques, la vie des fidèles, les pratiques religieuses, la spiritualité…,
d’accéder rapidement et le plus complètement possible à l’information souhaitée.

Du catharisme au pèlerinage, de la religion populaire à la liturgie, de l’influence de l’Islam et du Judaïsme sur la pensée religieuse méridionale jusqu’à l’action des Ordres monastiques et au rôle des Papes d’Avignon en Languedoc, c’est un très large éventail de sujets qui a été abordé.

Cet ensemble forme une véritable encyclopédie de l’histoire religieuse du Midi de la France entre le XIème et le XVème siècle.

Table des publications

1 – Saint Dominique en Languedoc, 1966, 178 p. – en vente (Cahiers de Fanjeaux)

2 – Vaudois languedociens et Pauvres catholiques, 1967, 307 p. – en vente (Cahiers de Fanjeaux)

3 – Cathares en Languedoc, 1968, 332 p. – en vente* (Cahiers de Fanjeaux)

4 – Paix de Dieu et guerre sainte en Languedoc, 1969, 366 p. – en vente (Cahiers de Fanjeaux)

5 – Les universités du Languedoc au XIIIème s., 1970, 342 p. – en vente (Cahiers de Fanjeaux)

6 – Le Credo, la morale et l’inquisition en Languedoc, 1971, 435 p. – en vente (Cahiers de Fanjeaux)

7 – Les évêques, les clercs et le roi, 1972, 477 p. – en vente (Cahiers de Fanjeaux)

8 – Les Mendiants en Pays d’Oc au XIIIème siècle, 1973, 445 p. – en vente (Cahiers de Fanjeaux)

9 – La naissance et l’essor du gothique méridional, 1974, 405 p. – en vente (Cahiers de Fanjeaux)

10 – Franciscains d’Oc : les « Spirituels » 1280-1325, 1975, 398 p. – en vente (Cahiers de Fanjeaux)

11 – La religion populaire en Languedoc, 1976, 472 p. – en vente (Cahiers de Fanjeaux)

12 – Juifs et Judaïsme en Languedoc, 1977, 456 p. – en vente (Cahiers de Fanjeaux)

13 – Assistance et charité, 1978, 444 p. – en vente (Cahiers de Fanjeaux)

14 – Historiographie du catharisme, 1979, 443 p. – en vente* (Cahiers de Fanjeaux)

15 – Le pèlerinage, 1980, 336 p. – en vente (Cahiers de Fanjeaux)

16 – Bernard Gui et son Monde, 1981, 448 p. – en vente (Cahiers de Fanjeaux)

17 – Liturgie et musique, 1982, 480 p. – en vente (Cahiers de Fanjeaux)

18 – Islam et chrétiens du Midi, 1983, 430 p. – en vente (Cahiers de Fanjeaux)

19 – Les Moines noirs, 1984, 423 p. – en vente* (Cahiers de Fanjeaux)

20 – Effacement du catharisme, 1985, 486 p. – en vente* (Cahiers de Fanjeaux)

21 – Les cisterciens de Languedoc, 1986, 432 p. – en vente (Cahiers de Fanjeaux)

22 – Raymond Lulle et le pays d’Oc, 1987, 368 p. – en vente (Cahiers de Fanjeaux)

23 – La femme dans la vie religieuse du Languedoc, 1988, 378 p. – en vente (Cahiers de Fanjeaux)

24 – Le monde des chanoines, 1989, 408 p. – en vente (Cahiers de Fanjeaux)

25 – La paroisse en Languedoc, 1990, 432 p. – en vente (Cahiers de Fanjeaux)

26 – La papauté d’Avignon et le Languedoc, 1991, 472 p. – en vente (Cahiers de Fanjeaux)

27 – Fin du monde et signes des temps, 1992, 396 p. – en vente (Cahiers de Fanjeaux)

28 – Le décor des églises en France méridionale, 1993, 424 p. – en vente (Cahiers de Fanjeaux)

29 – L’Église et le droit dans le Midi, 1994, 448 p. – en vente (Cahiers de Fanjeaux)

30 – La Cathédrale, 1995, 442 p. – en vente (Cahiers de Fanjeaux)

31 – Livres et bibliothèques, 1996, 566 p. – en vente (Cahiers de Fanjeaux)

32 – La Prédication en Pays d’Oc, 1997, 480 p. – en vente* (Cahiers de Fanjeaux)

33 – La mort et l’au-delà en France méridionale, 1998, 560 p.
 – en vente (Cahiers de Fanjeaux)

HS 1 – Les prêcheurs et la vie religieuse en Pays d’Oc au XIIème s., 1998, 430 p. – en vente* (Cahiers de Fanjeaux)

34 – Évangile et évangélisme, 1999, 432 p. – en vente (Cahiers de Fanjeaux)

35 – Église et culture en France méridionale ( XIIe-XIVe s. ), 2000, 554 p. – en vente (Cahiers de Fanjeaux)

36 – L’Ordre des Prêcheurs et son histoire en France méridionale, 2001, 554 p. – en vente (Cahiers de Fanjeaux)

37 – Hagiographie et culte des saints, 2002, 560 p. – en vente (Cahiers de Fanjeaux)

38 – L’anticléricalisme ( milieu XIIe-début XIVe s. ), 2003, 590 p. – en vente (Cahiers de Fanjeaux)

39 – Le Midi et le Grand Schisme d’Occident, 2004, 682 p. – en vente (Cahiers de Fanjeaux)

40 – L’église au village, 2005, 432 p. – en vente (Cahiers de Fanjeaux)

41 – Les Ordres religieux militaires, 2006, 440 p. – en vente (Cahiers de Fanjeaux)

42 – Les Justices d’Église, 2007, 552 p. – en vente (Cahiers de Fanjeaux)

43 – Famille et parenté, 2008, 448 p. – en vente (Cahiers de Fanjeaux)

44 – Moines et religieux dans la ville, 2009, 614 p. – en vente (Cahiers de Fanjeaux)

45 – Jean XXII et le Midi, 2010, 620 p. – en vente (Cahiers de Fanjeaux)

46 – Lieux sacrés et espace ecclésial ( IXe – XVe s. ), 2011, 680 p. – en vente (Cahiers de Fanjeaux)

47 – La Parole sacrée – Formes, fonctions, sens ( XIe-XVe s. ), 2012, 588 p. – en vente (Cahiers de Fanjeaux)

48 – La réforme « Grégorienne » dans le Midi, ( milieu XIe – début XIIIe s. ), 2013, 680 p. – en vente (Cahiers de Fanjeaux)

49 – Historiens modernes et Moyen Âge méridional, 2014, 496 p. – en vente (Cahiers de Fanjeaux)

HS 2 – Inquisition et Société en pays d’oc, 2014, 514 p . – en vente* (Cahiers de Fanjeaux)

50 – Innocent III et le Midi, 2015, 496 p. 526 p. – en vente* (Cahiers de Fanjeaux)

51 – Culture religieuse méridionale – Les manuscrits et leur contexte artistique. – en vente (Cahiers de Fanjeaux)

52 – L’Église et la chair (XIIe – XVe s.). – en vente (Cahiers de Fanjeaux)

53 – Corps saints et reliques dans le Midi. – en vente (Cahiers de Fanjeaux)

54 – L’Église et la violence (Xe – XIIIe s.). – en vente (Cahiers de Fanjeaux)

HS 3 – Les croyants des hérétiques. – en vente* (Cahiers de Fanjeaux)

Résumés des Actes des colloques du n° 1 au n° 39.

Ces Actes sont vendus directement par simple commande. Voir le tarif 2019.

Le site des Cahiers de Fanjeaux.

Organigramme

Fondateurs : Marie-Humbert VICAIRE et Étienne DELARUELLE
Présidente : Michelle FOURNIÉ professeur émérite à l’Université de Toulouse-Le Mirail
Organisateur des colloques et trésorier : Daniel LE BLÉVEC, professeur émérite à l’Université de Montpellier-III
Secrétaire : Damien Carraz (Université de Clermont-Ferrand II)

Comité scientifique

  • Jean-Louis BIGET (Professeur émérite à l’ENS-LSH)
  • Gilles DANROC, o.p. (Montpellier)
  • Matthieu Desachy (BIU, Montpellier)
  • Agnès DUBREIL-ARCIN (Montpellier)
  • Patrick HENRIET (E.P.H.E.)
  • Jacques KRYNEN (Université des Sciences sociales, Toulouse)
  • Hugues LABARTHE (Paris)
  • Bernard MONTAGNES, o.p. (Toulouse)
  • Martin MORARD (C.N.R.S., Paris)
  • Georges PASSERAT (Institut catholique, Toulouse)
  • Jacques PAUL (Université de Provence)
  • Julien Théry (Université de Montpellier III)
  • Jacques VERGER (Université de Paris-Sorbonne, membre de l’Institut)
  • Monique LA MACHE

Comité de lecture

  • Patrick ARABEYRE, professeur à l’Ecole nationale des chartes, Paris
  • Nicole BERIOU, directrice de l’Institut de recherche et d’histoire des textes, Paris
  • Franz J. FELTEN, professeur à Johannes Gutenberg Universität, Mainz (Allemagne)
  • Alan FRIEDLANDER, professeur à Southern Connecticut State University (Etats-Unis)
  • André VAUCHEZ, membre de l’Institut, professeur émérite à l’Université de Paris Ouest Nanterre La Défense.

Contact

Mairie – Place des Halles, F-11270 FANJEAUX, tél. 04 68 24 70 02 – fax. 04 68 24 77 18 – Courriel : cahiers-de-fanjeaux(at)wanadoo.fr

Comité des travaux historiques et scientifiques

Recherche
75 vues

Le Comité des travaux historiques et scientifiques (CTHS) est un institut dépendant de l’École nationale des chartes. Il organise des congrès traitant de sujets divers. Nous ne relayons ici ceux en rapport avec le catharisme.

Actes des congrès nationaux.

140e congrès national : Réseaux et Société

Du lundi 27 avril au samedi 2 mai 2015 – Lycée Saint-Jean-Baptiste de la Salle, 20 rue de Contrai, Reims

Textes disponibles

7.A. Réseaux et clandestinité
Les réseaux clandestins cathares. Mme Annie CAZENAVE

L’unité du Bogomilo-Catharisme

Recherche
63 vues

L’unité de Bogomilo-Catharisme d’après quatre textes latins analysés à la lumière des sources byzantines

DRAKOPOULOS, Theofanis

Présentation

La recherche des origines du bogomilisme et du catharisme a toujours beaucoup occupé les chercheurs.
Ces deux religions sont-elles sœurs, c’est-à-dire qu’elles auraient un « ancêtre » commun ? Ont-elles un lien de dépendance, l’une envers l’autre, c’est-à-dire le catharisme serait-il le résultat d’une prédication bogomile en Italie, voire en France ? Les sources les plus anciennes rendent ces hypothèses crédibles, mais les chercheurs ont souvent ignoré d’autres éléments : quid des pauliciens, des messaliens, des euchytes, etc. ?
Cette thèse étudie bien des points susceptibles de vous éclairer sur ce sujet.

Étant issue d’une archive ouverte, elle peut être lue par tous, mais tout usage de son contenu doit s’accompagner des obligations de citations habituelles.

 Abstract

Cette thèse tente de faire le point sur la question controversée de la filiation du catharisme, notamment dans ses rapports avec le bogomilisme. On y analyse quatre textes latins: la lettre d’Evervin de Steinfeld à Bernard de Clairvaux (vers 1143), les Actes du concile cathare de Saint-Félix de Lauragais (1167), le « De heresie catharorum in Lombardia » (1210-15) d’un auteur anonyme et le texte apocryphe d’origine bogomile « Interrogatio Iohannis ». L’école dite déconstructionniste considère l’ensemble des documents latins médiévaux antihérétiques comme relevant d’un schéma préconçu et mis au service du renforcement de la centralisation pontificale. Pourtant, en confrontant ces quatre textes avec les ouvrages rédigés contre les bogomiles de Byzance, nous aboutissons à la conclusion que les communautés nommées conventionnellement bogomiles et cathares présentent de réels points communs,  notamment par leur rattachement à un système de pensée basé sur différentes traditions apocryphes et origéniennes où l’élément chrétien joue un rôle prépondérant.

Lire la thèse (4,0 Mo)

 

Centre d’études cathares – René Nelli

Recherche
209 vues

Centre d’Études Cathares – René Nelli

Ce centre de recherches a organisé des colloques, parallèlement à ses éditions de revue (HERESIS).

Cette partie de la collection regroupe les actes des colloques organisés par le Centre d’études cathares – René Nelli, dont certains sont d’ailleurs publiés dans plusieurs numéro de la revue.

Sessions d’Histoire Médiévales

  1. Première session d’histoire médiévale (revue Heresis n°1)
  2. Deuxième session d’histoire médiévale (revue Heresis n°2 et 3)
  3. Troisième session d’histoire médiévale
  4. Quatrième session d’histoire médiévale (revue Heresis n°)
  5. Cinquième session d’histoire médiévale
  6. Sixième session d’histoire médiévale
  7. Septième session d’histoire médiévale
  8. Huitième session d’histoire médiévale

La Croisade Albigeoise - Actes Du Colloque Du Centre D'études Cathares De Carcassonne Octobre 2002 de michel roquebert Format Broché

La Croisade albigeoise

Actes du colloque du Centre d’études Cathares de Carcassonne des 4, 5 et 6 octobre 2002

Quatrième de couverture

Depuis la célébration du neuvième centenaire de la Première croisade en Terre Sainte, l’intérêt pour l’histoire des croisades n’a cessé de croître. Paradoxalement, parmi les croisades, la première à se dérouler à l’intérieur de la chrétienté occidentale, celle lancée par la pape Innocent III en 1209 contres les albigeois du Midi de la France, semble avoir été délaissée. La croisade contre les albigeois, une guerre de vingt ans qui s’est déroulée en Languedoc en 1209 et 1229, a été longtemps décrite comme la mise à mort d’une « civilisation supérieure et raffinée » succombant par le fer et les flammes, à la « barbarie du nord ». La monarchie capétienne, appuyé par l’Église, aurait ainsi fait disparaître la civilisation méridionale. Depuis une trentaine d’années le sujet a continué de captiver les chercheurs qui en ont corrigé les aspects les plus partisans, au profit de l’émergence d’une réalité plus nuancée. La croisade contre les albigeois a eu lieu au moment où l’institution ecclésiale, en plein essor, s’est servie du motif de la lutte contre l’hérésie pour combattre tout ceux qui s’opposaient au modèle de la société chrétienne qu’elle prétendait faire triompher. Comment cet évènement a-il été compris et évoqué par les nombreuses sources contemporaines, non seulement de la part des auteurs méridionaux plus ou moins engagés sans la clause, mais aussi par des chroniqueurs provenant d’horizons géographiques divers de la chrétienté occidentale ? Quelles sont l’origine sociale et la provenance des croisés, quel pourcentage représentent dans ce camps les chevaliers méridionaux ? Comment réagissent les familles princières visées par la croisade ? Quel rôle joue les villes au service de la Croisade celle-ci sur l’art militaire (sièges et batailles rangées). L’hérésie cathare fut-elle un enjeu décisif dans le déclenchement de la croisade ? Quelques questions parmi d’autres abordées dans les actes de ce colloque.

Sommaire

Les sources pour l’étude de la Croisade albigeoise

  • Michel Roquebert – Introduction : La croisade albigeoise
  • Martin Aurell – Les sources de la Croisade albigeoise : bilan et problématiques
  • Kay Wagner – Les sources de l’historiographie occidentale de la Croisade albigeoise entre 1209 et 1328
  • Karine Cavazzocca-Mazzanti – La Croisade albigeoise vue par Robert de Saint Marien d’Auxerre
  • Anne-Marie Lamarrigue – Un dominicain chroniqueur de la Croisade albigeoise : Bernard Gui
  • Robert Moore – Les Albigeois d’après les chroniques angevines
  • Daniel Baloup – La Croisade albigeoise dans les chroniques léonaises et castillanes du XIIIe siècle
  • Philippe Contamine – Le Jeudi de Muret (12 septembre 1213), le Dimanche de Bouvines (27 juillet 1214) : deux « journées » qui ont « fait la France » ?

Les causes et les événements de la Croisade

  • Monique Zerner – Le déclenchement de la Croisade albigeoise : retour sur l’affaire de paix et de foi
  • Pila Jiménez-Sanchez – Le catharisme fut-il un véritable enjeu religieux à la veille de la croisade ?
  • Damian J. Smith – Aragon, Catalogne et paputé pendant la Croisa contre les albigeois
  • Marco Meschini – Diabolus… illos at mutuas inimicitias acuebat : divisions et dissensions dans le camp des croisés au cours de la première Croisade albigeoise (1207-1215)
  • Martin Alvira Cabrer – Le Jeudi de Muret. Aspects idéologiques et mentaux de la bataille de 1213

Les acteurs de la Croisade

  • Claudie Amado – Effets de la Croisade albigeoise sur les valeurs nobiliaires méridionales
  • Elaine Graham-Leigh – Morts suspectes et justice papale. Innocent III, les Trencavel et la réputation de l’Église
  • Christine Keck – L’entourage de Simon de Montfort pendant la Croisade albigeoise et l’établissement territorial des crucesignati
  • Laurent Macé – Homes senes armas : les paysans face à la guerre

Les conséquences de la croisade

  • Jean-Louis Biget – La dépossession des seigneurs méridionaux. Modalités, limites, portée
  • Mireille Mousnier – Les conséquences de la croisade dans l’économie des abbayes cisterciennes
  • Jean-Louis Abbé, Dominique Baudreu, Charles Peytavie – La Croisade albigeoise et les villes : mutations urbaines, sociales et religieuses à Limoux au XIIIe siècle
  • Marie-Élise Gardel – Conséquences de la croisade sur la milieu castral : l’exemple de Cabaret
  • Jean-Paul Cazes, David Maso, avec la collaboration de Nicolas Portet – Les conséquences de la croisade sur les forteresses signeuriales, l’apport de l’archéologie : Termes, Fenouillet, Montaillou

disponible – non numérisé


Après la mise en liquidation du CEC-René Neli en 2011, deux entités sont apparues : le CIRCAED (centre international de recherche sur le catharisme et les dissidences), dirigé par Anne Brenon et Pilar Jiménez Sanchez (toutes deux ex-directrices du CEC-René Nelli) et l’AEC-René Nelli (association d’étude du catharisme), sous la présidence d’honneur de Michel Roquebert (historien du catharisme), qui réunit une partie des membres du CEC-René Nelli mis en faillite.

Vous trouverez les colloques co-organisés par le CIRCAED dans la page de l’AVPM (association de valorisation du patrimoine mazamétain).

 

Association de valorisation du patrimoine mazamétain (AVPM)

Recherche
221 vues

Association de Valorisation du Patrimoine Mazamétain

Colloques : Mémoire du catharisme

Écrire l’histoire d’une hérésie

Colloque des 12 & 13 mai 2007 à Mazamet (81)

Sommaire

  • Ouverture du colloque – Michel Grandjean, professeur d’histoire du christianisme à l’Université de Genève
  • Introduction méthodologique : pistes embûches et perspectives d’une approche critique du catharisme – Anne Brenon, archiviste paléographe

La dénonciation de l’hérésie

  • I. Les sources bénédictines et les écrits de Hildegarde de Bingen – Beverly Kienzle, professeur à l’université d’Harvard, Divinity School
  • II. Les hétérodoxes d’Asie mineure d’après Euthyme de la Péribleptos (début XIe s) – Ylva Hagman, professeur d’histoire des religions de l’université de Linkôping (Suède)

L’hérésie telle qu’en ses livres

  • I. L’hérésie dans l’histoire comme éternité embourbée – Roland Poupin, pasteur de l’Église réformée de France à Antibes, Cagnes-sur-mer et Vence
  • II. Jésus-Christ dans les rituels cathares – Enrico Riparelli, théologien et historien (Italie)
  • III. Mémoire protestante et manuscrits occitans perdus – Michel Jas, pasteur de l’Église réformée à Montpellier

Les apports de l’archéologie

  • I. Le contexte socioculturel du catharisme d’après les sources archéologiques : l’exemple de Cabaret – Marie-Elise Gardel, archéologue médiéviste (Aude)
  • II. Un palimpseste de près de deux siècles : la représentation archéologique de Montségur – Michel Barrère, Conservateur du patrimoine au Service régional de l’Archéologie, UMR 5608 Traces – Terrae

Les sources inquisitoriales

  • I. L’itinéraire de la répression : controverse doctrinale, enquête policière et procès d’Inquisition – Annie Cazenave, ingénieur au CNRS
  • II. Discours du témoin et de l’inquisiteur dans les dépositions d’Inquisition, l’exemple du Carcasses – Julien Roche, archiviste paléographe, conservateur de bibliothèque, Université des Sciences et Technologies de Lille
  • Les registres d’Inquisition et l’historiographie des familles languedociennes – Gwendoline Hancke, docteur en histoire
  • L’étude du catharisme en Catalogne et ses problèmes – Caries Gascon Chopo, historien, université nationale d’enseignement à distance (Espagne)

Réécritures modernes

  • I. Le crâne de Raimond IV – Jean Duvernoy, historien
  • II. La réécriture de l’histoire du catharisme à l’époque contemporaine – René Soula, docteur en anthropologie historique
  • III. Étudier le catharisme : la méthode de Déodat Roché – Jean-Philippe Audouy, professeur d’histoire

Informations techniques

Édité par la Maison des mémoires de Mazamet (France) 2008
ISBN : aucun


Le catharisme européen : un mouvement structuré ?

Colloque du 24 mai 2008 – Palais des Congrès – Mazamet (Tarn – France)

Sommaire

  • Anne Brenon, archiviste paléographe : Problématique générale : l’exemple de la rhénanie.
  • Annie Cazenave, ingénieur au CNRS : L’Eglise cathare de Toulousain, un maillage transpyrénéen.
  • Daniela Müller, professeur d’histoire de l’Eglise à la Faculté de théologie d’Utrecht (Pays-Bas): Les cathares en pays néerlandais.
  • David Zbiral, docteur en histoire, Université de Brno (Rép. Tchèque) : Revenir sur les sources : le lien présumé entre catharisme et bogomilisme
  • Ylva Hagman, docteur en histoire des religions : Interrogatio Ioannis, le Secret apporté de Bulgarie par l’évêque Nazaire et la question des filiations entre les Eglises cathares internationales.
  • Jean Duvernoy, historien : Retour à St Félix.

Il ne semble pas que les Actes de ce colloque aient été publiés.


1209-2009, cathares : une histoire à pacifier ?

Colloque des 15, 16 & 17 mai 2009 à Mazamet (81)

Sommaire

La construction de l’hérésie

  • Retour sur la construction historiographique des origines orientales du catharisme – Pilar Jiménez, chercheur associé CNRS-UMR 5136 Framespa, université Toulouse 2 Le Mirail.
  • La Charte de Niquinta et le rassemblement de Saint-Félix, État de la question – Édition critique de la charte de Niquinta selon les trois versions connues – David Zbiral, Docteur en histoire, université Masaryk de Brno
  • Innocent III et la rhétorique contre l’hérésie – Travis Stevens, Harvard Divinity School.
  • Hérésie et hérétiques dans la Chanson de Guilhem de Tudèla – Marjolaine Raguin, doctorante en langue et littérature médiévale occitane à l’université Paul Valéry – Montpellier III.
  • Sur les cathares en val d’Aran – Carlos Gascon Chopo, doctorant en histoire médiévale. UNED Madrid.
  • Hérésies et hérétiques dans la prédication parisienne de la première moitié du XIIIe siècle – Franco Morenzoni, Professeur d’histoire médiévale, université de Genève.
  • Les “chrétiens” bosniaques : origines, croyances et influence socio-politique du XIIIe au XVe siècle. – Thomas Butler, ancien professeur de langues et littératures slaves, universités du Wisconsin et Harvard.

Théologie, ecclésiologie et sociologie

  • Les historiens et la question de vérité historique. L’Église cathare a-t-elle existé ? – Daniela Müller, Professeur d’histoire de l’église, université de Nimègue.
  • Origine et originalité de l’hérésie, “retrocendum ad principia magis communia” – Lidia Denkova, professeur département de philosophie et sociologie, nouvelle université bulgare de Sofia.
  • L’interprétation cathare des paraboles évangéliques : les deux arbres, la brebis et la drachme perdues. – Francesco Zambon, Professeur de philologie romane à l’université de Trente.
  • Les fondements de la lecture cathare du prologue de l’Évangile de Jean. – Nataliya Dulnyeva, docteur en histoire, université de Lvìv et Andrèi Pechenkine, département d’études religieuses, université de Tula.
  • “La Brevis Summula contre herrores notatos heretichorum” et le point de vue des églises cathares. – Ylva Hagman, Docteur en histoire des religions, université de Linköping (Suède).
  • À propos des tuniques d’oubli. – Roland Poupin, docteur en théologie et philosophie. Pasteur de l’église réformée de France à Antibes.

Causes et conditions de la disparition du catharisme

  • Les comtes de Foix face à l’hérésie – Claudine Pailhès, Archiviste paléographe, conservateur en chef des archives de France-AD 09
  • Le faydit, l’épouse et la concubine : le destin ordinaire de la famille de Mazerolles entre hérésie, croisade et Inquisition. – Gwendoline Hancke, docteur en histoire. Université de Poitiers.
  • Jordan de Saissac – Jean Duvernoy, historien.
  • Les années 1230-1245 : premiers jalons d’une déprise du catharisme en pays d’oc ? Exemple de deux seigneuries de la Montagne Noire. – Anne Brenon, Archiviste paléographe, conservateur en chef honoraire des archives de France
  • “Genus heretichorum“. – Annie Cazenave, Ingénieur (CNRS).

Informations techniques

Édité par Nouvelles éditions Loubatières à Portet-sur-Garonne (France) 2010
ISBN : 978-2-86266-629-7

disponible – non numérisé


Dissidences en Occident des débuts du christianisme au XXe siècleLa dissidence occidentale dans tous ses états

Colloque des 14, 15 et 16 septembre 2012

Qu’est-ce que la dissidence ? Peut-on considérer comme dissident aussi bien l’hérétique, qualifié et condamné comme tel par l’Église médiévale, que les nombreux révoltés, insoumis et indignés dont témoigne l’histoire de l’Occident depuis l’Antiquité jusqu’à nos jours ? Quelles constantes et / ou différences peut-on discerner entre ces diverses formes de contestation ? Est-il possible d’avancer des lignes de démarcation entre elles ?

Sommaire

Dans le cadre des journées du patrimoine, la journée du 14 est réservée à l’étude du site d’Hautpoul.

1212-2012 : 800e anniversaire du siège d’Hautpoul

  • Claudie Amado (FRAMESPA, Univ. Toulouse2-Le Mirail) – Les Hautpoul: un lignage remarqué avant la croisade.
  • Marie-Elise Gardel (archéologue, Amicale Laïque Carcassonne) – Première approche archéologique du site d’Hautpoul.
  • Jean-Louis Gasc (conférencier des Monuments Nationaux) – Siège et prise d’Hautpoul par Simon de Montfort en 1212.
  • Anne Brenon (CIRCAED) – Hautpoul. Exemple de société cathare ordinaire.

Le dissident dans l’Histoire de l’Occident

  • Albert Jacquard – Réflexions sur la dissidence dans l’histoire des sociétés occidentales.
  • Jean-Pierre Albert (directeur d’études à l’EHESS) – Façons de s’opposer. Quelques hypothèses sur les conditions et les mécanismes de la dissidence.
  • Benoît Jeanjean (Univ. Brest) – Comment peut-on être hérétique dans l’Antiquité tardive, ou la construction de l’hérétique chez les pères de l’Eglise.
  • Dominique Iogna-Prat (directeur de recherche au CNRS et directeur d’études à l’EHESS) – Autorité, hérésie et dissidence dans le Moyen Age occidental.
  • Michel Grandjean (professeur d’histoire du christianisme, Univ. Genève) – Jan Hus condamné au Concile de Constance: l’échec d’une dissidence ?
  • Jean-Pierre Chantin (chercheur associé de l’équipe RESEA du LARHRA, Univ. Lyon 3) – La dissidence chrétienne aux XIXe et XXe siècles.

Hérétiques, insoumis et autres dissidents

  • Anne Brenon (CIRCAED), Pilar Jiménez (CIRCAED, FRAMESPA, Univ. Toulouse2-Le Mirail) – La dissidence des bons hommes du Languedoc dans tous ses états.
  • Carles Gascón Chopo (doctorant de l’Universidad Nacional de Educacion a Distancia) et Lluis Obiols Perearnau, (président de l’Institut d’Estudis Comarcals de l’Alt Urgell) – Dissidence politique dans les Pyrénées catalanes du XIIe au XVIe siècle.
  • Didier Foucault (professeur d’histoire moderne, FRAMESPA, UMR 5136 – CNRS, Univ.Toulouse2-Le Mirail) – Pire que des hérétiques? Les Eglises chrétiennes face aux libertins des XVIe et XVIIe siècles.
  • Annie Noblesse-Rocher (professeur d’histoire du christianisme médiéval et moderne, Faculté de théologie protestante, GRENEP, Univ. Strasbourg) – Les anabaptistes: nouvelle hérésie pour la Réforme? Les débats théologiques et ecclésiologiques entre dissidents et Réformateurs au début du XVIe siècle.
  • Florence de Lussy (conservateur général du patrimoine, BNF Paris) – Simone Weil : un goût pour l’hérésie?
  • Table ronde : Quel avenir pour la recherche sur la dissidence? Modérateur : Jean-Philippe de Tonnac (journaliste et homme de lettres)
Présentation des nouvelles pistes de recherche par Daniela Muller (Univ. Nijmegen), David Zbiral (Univ. Brno), Françoise Valon, Marjolaine Raguin (Univ. Montpellier), Natalyia Dulnyeva (Human rights have no borders, Lviv, Ukraine), Delfi Nieto Isabel (Univ. Barcelone)… Débat.
– non disponible

Tolérance, intransigeance : les religions du Livre face aux dissidences.

4e Journée d’Etudes – 15 et 16 novembre 2013 Mazamet (81)

Quelle est l’attitude que chacune des religions du Livre — Judaïsme, Christianisme et Islam — a adoptée dans le passé ou adopte de nos jours face à la critique, à la contestation plus ou moins radicale et ouverte de certaines de ses pratiques et croyances, face à la dissidence ? Comment chacune des trois confessions monothéistes assume-t-elle en son sein la diversité d’opinion et la contestation de son autorité ? Quel rapport à la norme (morale, théologique, liturgique…) chaque communauté religieuse entretient-elle ? Et quelles sont les sanctions encourues, sur les plans religieux ou civil, en cas de transgression ?

Sommaire

  • Mathieu Guidère (Université Toulouse 2 – le Mirail) : La tolérance islamique entre théorie et pratique : aspects théologiques et politiques (Vlle-XXe).
  • Pilar Jimenez (CIRCAED, FRAMESPA Université Toulouse 2- le Mirail) : Tolérance et intransigeance au sein de la minorité chrétienne (mozarabe) dans l’AI-Andalus du IXe siècle.
  • Jean-Pierre Albert (EHESS, LISST, Université Toulouse 2- le Mirail) : Quelques philosophes de l’époque moderne face aux dissensions religieuses : credo minimum, religion naturelle et « religion dans les limites de la simple raison ».
  • Eckart Birnstiel (Université Toulouse 2- le Mirail) : L’Édit de Nantes (1598) : un édit de tolérance ?.
  • Jean-Pierre Chantin (Université Lyon III) : La dissidence léfébvriste et Rome
  • Sébastien Tank (EHESS, Paris) : Un judaïsme pluriel en quête de pluralisme. Orthodoxie et hétérodoxie dans le judaïsme contemporain.

Les Actes de cette journée ne semblent pas avoir été publiés.