Salut

Rituel occitan de Dublin — Église de Dieu – 3

Manuscrits
992 vues

Ce texte, traduit et annoté par Anne Brenon, fut mis en avant au début des années soixante par Théo Venckeleer, philologue belge, qui l’avait trouvé dans un manuscrit conservé à la bibliothèque du Trinity Collège de Dublin sous la cote A 6 10 et reclassé maintenant sous l’appellation « manuscrit 269 »..
Le présent document est donc un ajout à l’ouvrage de René Nelli, « Écritures cathares » publié par les éditions du Rocher dans une édition actualisée et augmentée par Anne Brenon en 1995. Pour respecter le droit des auteurs je ne vous livrerai ni la préface, ni les notices que vous trouverez dans le livre. J’espère qu’en ne publiant que la traduction je ne causerai aucun tort à personne et je permettrai à tous d’accéder à cet ouvrage essentiel à la compréhension de la doctrine cathare.
J’ai également utilisé la publication de Déodat Roché : Un Recueil cathare. Le manuscrit A. 6. 10. de la « collection vaudoise » de Dublin, publié dans le n°46 de la série II (XXIe année) de l’été 1970 des Cahiers d’études cathares.Read more

Traité du libre arbitre – 4

Manuscrits
1 595 vues

LIVRE DES DEUX PRINCIPES

Le Liber de duobus principiis dont nous disposons est issu d’un seul manuscrit, datant de la fin du 13e siècle, trouvé dans le fonds des Conventi soppressi de la Bibliothèque nationale de Florence. Publié en 1939 par le Père Dondaine, il est considéré comme le seul traité théologico-philosophique cathare connu. Il s’agit de l’assemblage de différentes pièces issues d’un ouvrage dont Rainer Sacconi, polémiste catholique, dit qu’il comportait à l’origine « un gros volume de dix quaternions ». Il ne s’agit donc que d’une partie d’un résumé de l’ouvrage original.
Le présent document est une traduction de René Nelli publié dans le recueil « Écritures cathares » publié par les éditions du Rocher dans une édition actualisée et augmentée par Anne Brenon en 1995. Pour respecter le droit des auteurs je ne vous livrerai ni la préface, ni les notices que vous trouverez dans le livre. J’espère qu’en ne publiant que la traduction je ne causerai aucun tort à personne et je permettrai à tous d’accéder à cet ouvrage essentiel à la compréhension de la doctrine cathare.Read more

Le Dieu Jésus – Paul-Louis Couchoud

Livres, BD, etc.
738 vues

Le Dieu Jésus

Paul-Louis Couchoud

Table des matières

Première partie : Jésus l’homme-Dieu

  • Cahiers de réflexions et de souvenirs
  • Qui est Jésus ?

Deuxième partie : Jésus purement homme

  • Qui est Jésus pour les incroyants ?
  • Renan : La vie de Jésus
  • Échec et apothéose de Jésus

Troisième partie : Jésus Dieu sauveur

  • La dernière voie à explorer
  • Mon itinéraire vers Jésus
  • Origines du culte de Jésus
  • L’Apocalypse
  • Paul
  • Le culte du Sauveur

Quatrième partie : Visite aux dieux du salut

  • Dionysos
  • Déméter et Coré
  • Isis et Osiris
  • Cybèle et Attis
  • Mithra
  • Conclusion

Cinquième partie : La légende humaine de Jésus

  • La condition de l’Église au début du IIe siècle
  • Les matériaux des Évangiles
  • Origines des Évangiles

Quatrième de couverture

La double nature de Jésus – Jésus homme et pleinement Dieu – ne peut être que par un acte de foi.
L’école rationaliste qui soutient que Jésus un homme comme un autre ne résoud pas le problème. Que Jésus soit conçu à la façon de Renan comme un personnage romantique, ou à façon de Loisy et de Guignebert comme un nabi de village et un agitateur malheureux, les historicistes ne sont pas arrivés à expliquer de façon plausible sa déification.
Il reste donc à considérer Jésus comme proprement et uniquement Dieu. La conception d’un Sauveur qui ne fait qu’un avec Dieu ressort fortement des plus anciens textes chrétiens, c’est-à-dire des Épitres de saint Paul et de l’Apocalypse.
Les dieux sauveurs antérieurs à Jésus : Dyonisos, Coré, Osiris, Attis, Mithra, ont été des ébauches. Imparfaits et grossiers, ils ont préparé les âmes qu’angoissait le mystère de la mort à faire appel à un Dieu sauveur mourant et ressuscitant.
Dans les évangiles le Dieu Jésus est pourvu d’une légende humaine. C’est dans le culte pour les besoins de la foi que cette légende s’est lentement élaborée.
Paul-Louis Couchoud, philosophe et historien, conclut par ce volume trente ans de recherches sur le problème de Jésus. Il joint l’enthousiasme à l’esprit critique. Il mêle à ses réflexions des souvenirs et des portraits, ce qui donne à son livre la valeur de Mémoires.

Données techniques

Éditeur : NRF Gallimard (Paris) 1951

Format 12×19 cm – 250 p.