Raimond d’Orient – Baudis

Raimond d’orient – Dominique Baudis

raimond-orientQuatrième de couverture

A la fin du XIe siècle, Raimond de Saint-Gilles règne entre Garonne et Rhône sur un riche territoire aussi vaste qu’un royaume. Il l’abandonne à son fils pour partir, à l’appel du pape, délivrer le Saint Sépulcre et gagner son salut. Agé, accompagné de sa jeune épouse enceinte, le comte de Toulouse prend la tête d’une armée suivie d’une troupe immense, sorte de ville en marche. Trois ans de souffrance à travers l’Europe et l’Orient pour atteindre Jérusalem. Voici Constantinople où les fontaines coulent parfumées, les déserts où les vautours guettent les armées en déroute, le siège d’Antioche, les apparitions divines, les massacres, les harems, les reliques miraculeuses, les festins de chair humaine… Les seigneurs francs rivalisent et se haïssent. Ils découvrent un Orient plus compliqué que prévu : les ruses des Byzantins, les luttes entre Turcs et Arabes, Sunnites et Chiites… Ni brute ni saint, Raimond est un homme ombrageux, intransigeant, emporté dans une aventure héroïque et cruelle : don de soi et sauvagerie, quête de la vie éternelle et conquête de territoires. Raimond d’Orient établit son comté et fonde une dynastie à Tripoli, au Liban, si loin de la Garonne…

Mon commentaire

Le personnage de Raimond d’Orient est très intéressant à connaître et la vision romancée de Dominique Baudis ne retire rien à l’essentiel. Personnage mal aimé des autres seigneurs de la croisade en raison de son caractère, c’est celui-ci qui lu valut le respect, et peut-être même, l’amitié d’Alexis Ier Comnène, l’empereur d’Orient si méfiant envers les croisés. Il est certain que ce dernier offrit une partie de ses troupes à ces chefs de guerre venus libérer Jérusalem, mais il est plus que probable qu’une partie de ces troupes — parmi lesquelles se trouvaient des guerriers Pauliciens — rentrèrent à Toulouse après la mort du comte. C’est une des voies qui permet d’expliquer la diffusion de leur christianisme qui aboutira au catharisme.

Informations techniques

ÉditIons Grasset – 1999 – Paris – ISBN : 2-246-57381-5