Petite histoire des cathares – Anne Brenon

351 vues

Petite histoire des cathares
Anne Brenon

Quatrième de couverture

Hérésie ou dissidence? Les Xlle et Xllle siècles virent se développer, spécialement en Italie et en Pays d’Oc, de véritables Églises chrétiennes sans lien avec la papauté romaine, des Églises aux institutions propres, avec leur clergé, séculier et régulier, leurs rites et liturgies du salut de l’âme, leur lecture savante des Écritures, leur littérature religieuse et leurs idéaux apostoliques.
L’histoire de ces religieux médiévaux non conformes, que l’Église romaine condamna comme hérétiques sous le nom de « cathares », est de fait assez méconnue, malgré la vaste historiographie qui la couvre et l’ampleur des sources qui la documentent. Le présent petit livre propose, de manière claire et synthétique, une vue générale et renouvelée de la question cathare, insistant sur les aspects religieux du phénomène et cherchant à répondre, sources à l’appui, aux principaux questionnements que se pose la recherche actuelle,
Anne Brenon a consacré toutes ses recherches au catharisme et aux hérésies médiévales. Elle est chartiste et conservatrice du Patrimoine (Archives de France), diplômée en Sciences religieuses de l’EHE. Ancienne responsable du Centre d’Études cathares de Carcassonne, elle participe depuis 2010 au CIRCAED – Collectif International de Recherche sur le Catharisme Et les Dissidences (www. circaed-heresis.com). Elle a publié de nombreux ouvrages, parmi lesquels: Les Cathares, pauvres du Christ ou apôtres de Satan? Gallimard, Découvertes, 1997; Les femmes cathares, Perrin, Tempus, 2004; Les Cathares, Albin Michel, coll. Spiritualité vivante, 2008; Le dernier des Cathares. Pèire Autier, Perrin, Tempus, 2015.

Mon commentaire

Cet ouvrage a le mérite de traiter sérieusement et clairement un sujet qui intéresse, non seulement les Français, mais bien des gens à travers le monde entier, comme j’en croise régulièrement à la cité médiévale de Carcassonne.
Malheureusement, il n’ont souvent accès qu’à des approches anecdotiques et partielles, voire partiales.
Ce petit livre — réellement de poche — propose une vue générale de la question cathare et n’omet pas les aspects religieux du phénomène. À la question : Hérésie ou dissidence ? il répond dissidence, en se basant sur des analyse d’historiens et d’autres spécialistes qui voyant dans le mot hérésie un vocable employé par l’Église catholique conquérante, lui préfère celui de dissidence, sans se rendre compte qu’il s’agit là aussi d’une lecture judéo-chrétienne du monde. En effet, la dissidence est forcément définie par rapport à une référence dont elle se serait détachée. Non savons que ce n’est pas le cas du catharisme qui existe depuis le premier siècle et qui s’est organisé et étendu à partir du schisme suivant le concile de Jérusalem en 39.
Mais ce sont là des débats d’experts auxquels ne s’adresse pas ce livre.
Aussi, si vous cherchez à vous renseigner correctement sur le catharisme médiéval sans avoir peur de ne pas pouvoir atteindre le bout d’un livre, cet ouvrage est fait pour vous.
En outre, vous y trouverez de petits textes insérés dans la narration, comme des notes de lecture, qui présentent des textes d’époque, traduits par Anne Brenon et qui vous en diront bien plus sur le sujet… au risque de vous rendre accros à l’étude du catharisme.

Un ouvrage qui, par ses indications en fin de chapitre et par ses photographies inédites, dues à un photographe spécialisé dans l’histoire cathare, Jean-Louis Gasc, propose aux lecteurs de visiter les principaux sites du Catharisme.

Informations techniques

Auteur : Anne Brenon
9782350685625
Prix : 10,00 €
Éditions Cairn (mai 2018) – Morlaàs (64)
site de l’éditeur.