Migrations et diasporas méditerranéennes (Xe – XVIe siècles) – Balard – Ducellier

Migrations et diasporas méditerranéennes (Xe – XVIe siècles)

Actes du colloque de Conques (octobre 1999) réunis par Michel Balard et Alain Ducellier

Quatrième de couverture

La Méditerranée a été de tout temps zone de brassage. La période médiévale a vu s’y déployer bien des migrations, proches par leurs caractères des grands déplacements humains de l’époque contemporaine flux et reflux des marchands italiens allant s’installer dans les comptoirs d’outre-mer, migrations forcées des Arméniens créant un nouveau foyer en Cilicie, ou des juifs espagnols cherchant refuge dans l’empire ottoman après le décret d’expulsion de 1492, migrations économiques d’Albanais, de Coumans, de Syriens, de Bulgares, ou de gens de guerre pour qui ne  comptent que l’aventure et l’appât du gain. Les motivations sont multiples, de même que les itinéraires empruntés.
Migrations et diasporas, à l’origine de la création de colonies et de comptoirs, révèlent un système de valeurs et montrent comment les groupements humains assurent la continuité et le renouvellement de leurs propres structures, tout en s’adaptant aux changements imposés par la conjoncture. Le monde méditerranéen fut et demeure le lieu de profonds bouleversements
humains que seule une différence d’échelle sépare aujourd’hui de ceux d’hier. Saisir ceux-ci dans leur complexité aide à mieux comprendre le monde contemporain.

Informations techniques

Ouvrage publié avec le concours du Conseil Scientifique de l’Université Paris I et du « Legs Malandrino ». Publications de la Sorbonne Université Paris I – Panthéon Sorbonne – Série Byzantina Sorbonensia – 19 Centre de recherche d’histoire et de civilisation byzantine (2002).
ISBN : 2-85944-448-4

Michel BALARD, professeur à l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne, dirige le Groupement de Recherches du CNRS « Migrations et diasporas dans le monde méditerranéen ». Son dernier ouvrage Croisades et Orient latin XIIe-XIVe siècles, Paris, éd. A. Colin, 2001.
Alain DUCELLIER, professeur à l’Université de Toulouse-le-Mirail, est l’auteur de nombreux livres sur l’histoire de Byzance. Il a participé à l’Histoire de l’Adriatique (éd. du Seuil, 2001) et prépare chez Mazenod un ouvrage sur Constantinople-Istanbul.

Mon commentaire

Plusieurs articles de cet ouvrage sont utiles aux chercheurs qui veulent comprendre les origines et les déplacements des peuples dans toute la péninsule turque, les Balkans et l’Italie. Cela concerne les Marcionites et les Pauliciens.